Les Honoraires

Les actes "conventionnés"

Il s’agit des actes figurant dans la nomenclature de la Sécurité Sociale, de type soins dentaires courants, et actes de prévention.

La Sécurité Sociale vous remboursera 70 % du tarif de convention (sauf exceptions). 

Si vous avez souscrit une assurance complémentaire (mutuelle), celle-ci viendra compléter les 30 % restants.

Les autres actes (Honoraires Libres et/ou NPC) feront l'objet d'un devis qui vous permettra d'évaluer votre "Reste à Charge".

Les honoraires libres

Certains actes (la prothèse, la parodontologie...) font appel à des technologies plus élaborées.

Ces honoraires seront pris en charge, pour tout ou partie, par votre mutuelle santé en fonction du contrat que vous avez souscrit.

Les actes "NPC"

D'autres actes, dits "Non Pris en Charge" ne donnent droit à aucun remboursement par la Sécurité Sociale. Certaines complémentaires santé peuvent les inclure.

M'T Dents

Votre enfant peut bénéficier d'un examen bucco-dentaire gratuit s'il est sur le point de fêter ses 6, 9, 12, 15 ou 18 ans. Un mois avant son anniversaire, vous recevez chez vous une invitation à consulter le chirurgien-dentiste de votre choix.

Cet examen bucco-dentaire doit avoir lieu dans les six mois suivant son anniversaire ou dans le courant de l'année s'il est déjà allé chez le chirurgien-dentiste.

L'examen est pris en charge à 100% par l'assurance maladie. Les soins consécutifs sont remboursés à 100%, avec dispense d'avance de frais en fonction de l'âge de l'enfant.

Qu'est-ce qu'un Chirurgien Dentiste Conventionné?

Il pratique des honoraires conformes aux tarifs de la sécurité sociale.

Ces tarifs ne peuvent être dépassés, sauf en cas d'exigence exceptionnelle.

Pour certains traitements, peuvent être pratiqués des honoraires libres qui peuvent être supérieurs aux tarifs de remboursement par l’assurance maladie, le cas échéant, dans les limites fixés par la Convention nationale des chirurgiens-dentistes.

Ils sont fixés selon différents critères: l'importance et la difficulté des soins, la situation matérielle du patient, la notoriété du praticien et certaines circonstances particulières.

Un professionnel de santé doit obligatoirement vous informer avant de réaliser un acte non remboursé par la sécurité sociale.

En outre, dès lors que les dépassements d'honoraires des actes et prestations facturés atteignent 70 euros, ce professionnel doit vous en informer par écrit, préalablement à la réalisation de la prestation.